FOOT ADAPTE – ROMAIN REYNAUD : « CULTIVONS LES DIFFERENCES… »

Publié le 13/05/2022

QUOI DE MIEUX QU’UN PAPA ENTRAINEUR EN N3 POUR PERMETTRE A SON FILS DE DECOUVRIR LE FOOT ?
UNE EVIDENCE QUI ETAIT LOIN D’EN ETRE UNE POUR ROMAIN REYNAUD, LE COACH DE L’EQUIPE FANION DE HAUTS-LYONNAIS… AVANT « LA » REVELATION QUI L’A POUSSE A LA CONCRETISATION D’UNE SECTION FOOT ADAPTE DANS LE CLUB DES MONTS DU LYONNAIS.
ENTRETIEN…

Romain, tu fais partie de ceux qui portent le projet foot adapté à Hauts-Lyonnais. Qu’est-ce qui t’a donné envie de t’engager dans cette pratique ?
Dans le cadre de mon DESJEPS, je devais mettre en place un projet club. En parlant avec mes dirigeants, il fallait en trouver un qui soit bénéfique et surtout qui ait un sens pour moi, en tant que chef de projet. Et c’est un soir d’octobre, où mon fils Sacha, m’a demandé pourquoi il ne faisait pas de foot, que le projet est devenu une évidence. En effet, Sacha a un retard global et il est difficile pour lui d’intégrer une structure classique. J’ai donc proposé le Foot Adapté au club qui souhaitait justement se diversifier avec une action innovante. Ce projet a donc fait l’unanimité.

Quel est ta vision de la situation actuelle pour les jeunes en situation de handicap ?
Le handicap est un sujet encore un peu tabou en France. Je trouve ça dommage. Je vis depuis bientôt 10 ans avec mon fils et je vois au quotidien que finalement, c’est une chance. En retour, on doit permettre à ces jeunes de s’épanouir et leur donner tous les moyens pour qu’ils puissent intégrer des structures sportives. Ça se fait au niveau scolaire. Donc à nous de le faire pour le côté sportif. 

Du coup, où en est le projet au club ?
Il avance bien et tout est réuni pour que la structure débute officiellement en septembre. Nous allons organiser une soirée de présentation le 12 mai et une journée d’initiation le 21 mai sur le beau complexe de Saint-Symphorien sur Coise. La mairie, les établissements spécialisés et le club sont à fond derrière ce projet et tous les voyants sont au vert.

« VU L’ENGOUEMENT SUSCITE PAR LE PROJET, IL A FALLU TEMPORISER UN PEU… »

Quelles ont été les principales étapes pour en arriver là ?
La conception du projet a été d’abord d’avoir le feu vert du club, puis de créer une équipe projet. Ensuite, nous sommes allés consulter le district et la FFSA pour anticiper les démarches à suivre. A l’issue de ces démarches, nous nous sommes rapprochés des structures spécialisées de notre secteur pour promouvoir notre action. La tâche a été rendue plus facile par la présence dans notre équipe projet de personnes qui travaillent au quotidien dans des établissements spécialisés.  

Des difficultés rencontrées ?
Sincèrement non… ça n’a été que du bonheur (rires).

Concrètement, comment pensez-vous fonctionner à partir de la rentrée ?
Vu l’engouement suscité par le projet, il a fallu temporiser un peu. Je souhaite partir sur une structure concrète, fiable et avec la confiance de tous. Sur la première année, on préfère ne pas accueillir les personnes en situation de handicaps moteurs car nous préférons d’abord bien nous former et attendre que les accès du stade Thomas Granjon soient terminés. On va donc se limiter à un public jeune, jusqu’à 20 ans, avec qui nous organiserons des entraînements bimensuels pour commencer. Dans la saison, nous espérons accueillir un tournoi de foot adapté en partenariat avec le district du Rhône. Comme dit l’adage, « petit à petit, l’oiseau fait son nid ». Je veux qu’on réussisse ce projet et, partir prudemment est un gage de réussite. 

« UNE PENSEE POUR MON FILS QUI DONNE UNE DIMENSION PARTICULIERE A CE PROJET POUR MOI… »

A moyen terme, quels seront les objectifs de cette section foot adapté ?
L’objectif de cette structure est simplement de donner la possibilité aux jeunes en situation de handicap de s’épanouir en pratiquant le football. A travers cette action, nous voulons aussi montrer que Hauts-Lyonnais n’est pas qu’une équipe de National 3, mais bel et bien un club à part entière. A terme on aimerait être les précurseurs du foot adapté dans les monts du lyonnais.  

Et à plus long terme, comment vois-tu le développement de cette pratique ?
J’aimerais à plus long terme que nous puissions être en mesure d’accueillir tous les jeunes quelques soient leur handicap. On souhaite aussi organiser régulièrement des tournois de foot adapté, et pourquoi pas, être le plus gros club en terme de licences FFSA. C’est vraiment un projet qui me tient à cœur. Avec mon équipe, nous ferons tout pour le mener à bien pour le rendre pérenne et évolutif.

Le mot de la fin pour toi…
Je veux remercier mon club de Hauts-Lyonnais qui me permet de mener à bien ce projet, la municipalité et son Maire Jerome Banino et surtout, mon équipe projet. J’ai la chance d’avoir auprès de moi des personnes bénévoles, compétentes et motivées. Merci au district aussi et au CDSA de nous accompagner. Et puis, j’ai forcément une pensée pour mon fils qui donne une dimension particulière à ce projet pour moi. 
Cultivons les différences !

Propos recueillis par Denis Dupont

 

Par Erika Gimenez

Articles les plus lus dans cette catégorie