CTJ – GILLES BOICHON : « TRANSMETTRE UN SAVOIR FAIRE MAIS AUSSI UN SAVOIR ETRE… »

Publié le 21/01/2022

« TRANSMETTRE UN SAVOIR FAIRE MAIS AUSSI UN SAVOIR ETRE… »

AVEC GERARD GOUTALIER ET ANDRE GONON, GILLES BOICHON EST L’UN DES DOYENS DES INTERVENANTS SUR LES OPERATIONS DE LA COMMISSION TECHNIQUE ET DES JEUNES, AVEC LAQUELLE IL COLLABORE DEPUIS 1984..
ENTRETIEN AVEC UN PURISTE DU BALLON ROND, PASSIONNE-PASSIONNANT DU JEU POUR LE JEU ET DE FORMATION !

Gilles… te rappelles tu de ta première intervention pour la Commission Technique et des Jeunes ?
Je ne sais pas exactement si cela était ma première intervention au sein de la commission technique, mais celà était vraisemblablement en 84, lors d’une opération de détection pupilles, sous la direction de Jean-Yves Ogier, parmi une grande assemblée d’éducateurs aguerris. C’était assez impressionnant pour moi jeune éducateur à l’époque. J’ai poursuivi ensuite avec les Centres de Perfectionnement par Secteur avec mon ami Farid Djebar.

A l‘époque, quelles avaient été les motivations à t’investir pour le district ?
Investi au sein du club  »Art et Sport » à la Croix-Rousse, celà me semblait logique de m’investir au sein de cette commission. Autant pour parfaire ma formation que pour être disponible et au service de l’organisme chargé de la mienne.  

Entre détections, formations et autres missions, ou prends-tu le plus de plaisir et pourquoi ?
Toutes ces actions sont intéressantes et surtout, un lieu d’échanges avec de multiples éducateurs aux expériences diverses. Au fil du temps ces actions sont devenues de plus en plus nombreuses, surtout les opérations de détections. J’ai vraiment apprécié d’intervenir sur les formations d’éducateurs car c’est tout un travail de remise en cause afin de rechercher les moyens de transmettre une méthode pédagogique. L’éducateur est en perpétuelle recherche pour trouver les moyens de transmettre un Savoir, Savoir Faire mais aussi un Savoir Etre.

« LES METHODES PEDAGOGIQUES ONT ENORMEMENT EVOLUE… »

Le football… c’est quoi pour toi ?
Le football est avant tout une passion mais aussi une formidable activité sportive où tout individu peut trouver une place pour exprimer son potentiel. La rencontre est une partie d’échec où  il faut anticiper, voir avant, décider et agir ensemble de façon synchrone pour maîtriser le jeu. Le football doit rester un JEU. 

On ne peut dire que tu es un éducateur très « expérimenté » en matière de formation. En quoi ce rôle a-t-il évolué au fil des ans ?
Les méthodes pédagogiques ont énormément évolué. Les formations se sont enrichies et les éducateurs ont une palette de compétences à acquérir. A l’heure actuelle une équipe est à  encadrée par plusieurs éducateurs aux compétences multiples. 

Et les jeunes –ou joueurs- comment perçois-tu leur évolution vis-à-vis du football ?
Les joueurs sont spécialisés de plus en plus jeunes. Ce sont des spécialistes mais pas vraiment des sportifs très sensibles à l’image et très versatiles. Il semblerait que ce n’est plus la passion du jeu qui les guide mais plus les éléments annexes au football.

« POUR LE VELO, JE N’AI JAMAIS EU DE COMPTEUR… MAIS MON PODOMETRE COMPTE 30000 PAS/JOUR… » 

Allez, on se fait plaisir et on te demande quel est LE JOUEUR ou LA JOUEUSE le(la) plus marquant(e) que tu as dirigé ou encadré et pourquoi ?
J’ai effectivement pu croiser des jeunes joueurs ayant fait de belles carrières de footballeurs. J’ai aussi pu mesurer leurs sacrifices pour réaliser leur rêve sachant que si le talent est nécessaire, il n’est pas suffisant pour aboutir. Il faut beaucoup de volonté, de ténacité, d’abnégation et un peu de chance pour aboutir. En tant qu’éducateur, j’ai toujours eu un immense plaisir à encadrer les jeunes, à tenter de les faire progresser et à essayer de leur transmettre les valeurs que le football peut véhiculer. Pour certains, le football a été une étape qui leur a aussi permis de s’exprimer et de grandir. C’est toujours un plaisir de les recroiser en tant que joueur de niveau régional, éducateur, au sein d’un staff médical (kiné, osthéo, prépa physique ) ou professeur d’EPS.

(On insiste)… des noms quand même ?
C’est difficile au risque d’en oublier. Mais j’en citerais deux alors. Wilfrid Nicolli, que j’ai eu en minimes à Art et Sport. Dans des conditions personnelles compliquées, ce garçon a trouvé le moyen de se réaliser dans le football au point de devenir un bon joueur, mais aussi et surtout éducateur et arbitre. Un autre qui m’a marqué même si je n’ai pas eu de prise directe sur sa carrière est Jérémy Clément (OL, AS Saint-Etienne, PSG, entraîneur FC Bourgoin en N3) pour son humilité et son abnégation pour réussir alors qu’il n’avait pas forcément toutes les prédispositions au départ, notamment physique à cause de sa petite taille. C’est un bel exemple de réussite, lui aussi est devenu éducateur.

Tu as un parcours riche pour ne pas dire marquant chez les jeunes mais beaucoup plus discret dans les catégories seniors. Pourquoi ?
C’est vrai, l’encadrement des séniors n’a pas représenté une part importante dans mes années d’éducateur avec deux expériences seulement. La première, au LOSC, en 94/95 en excellence suivie de deux saisons avec  »Art et sport ». Disons que je ne trouvais pas mon compte dans l’aspect formation avec des seniors, donc j’éprouvais moins de plaisir. Sans compter les tensions sur les terrains ou un relationnel moins bon avec ce public.

Combien de kilomètres affiche le compteur de ton vélo* ?
Le vélo est une autre passion, un effort individuel et sans artifice. Mais en cette période hivernale, je préfère la marche à pied et mon podomètre compte environ 30000 pas/jour. Pour le vélo, je n’ai jamais eu de compteur (rires). 

Le mot de la fin pour toi…
Le football est et doit rester un JEU et le JEU doit primer sur l’enjeu. A chercher à faire du jeu à comprendre le jeu, on est toujours gagnant… 

Propos recueillis par Denis Dupont

* : Gilles Boichon se déplace la plupart du temps à vélo

Gilles BOICHON
Né le 05/09/1962 à Lyon Croix-Rousse
Job : Enseignant d’EPS
Parcours joueur : Jeunes des Terreaux (à partir de pupilles avec Mr Prat), Art et Sport (avec Mr Roche)
Parcours éducateur : début à Art et Sport (toutes catégories de 1981 à 1995), LOSC (seniors 1994/1995), CS Neuville (U13 puis U15 1995/2000), FC DOMTAC (U17 2005/2006), O Lyonnais (adjoint U14 2007/2008), FC DOMTAC (U17 2009/2013 puis U11, U12 et U13 jusqu’en 2017).

 

Par Erika Gimenez

Articles les plus lus dans cette catégorie