Renouvellement licences – Pour une reprise à 100% !

Publié le 26/06/2019

Si notre district de Lyon et du Rhône a bien des atouts, il est un sujet ou il est mauvais élève, le renouvellement des licences.
Pourtant, les conséquences peuvent être désastreuses pour certains… jusqu’aux forfaits en Coupe de France ou lors des premières journées des championnats.

Le district de Lyon et du Rhône peut s’enorgueillir de beaucoup de choses…
Par exemple d’être le deuxième de France en nombre de licenciés même si « ça n’est pas une fin en soi » comme le répète souvent Pascal Parent, le Président. D’avoir aussi un club de L1 et deux de N1, ou encore d’avoir dans son giron 27 clubs de plus de 500 licenciés et 55 de plus de 400…
Mais il est un sujet ou notre district est un mauvais élève, le renouvellement des licences. « Un très mauvais élève, confirme même Arsène Meyer, le Président Délégué. Nous sommes même le plus mauvais de la Ligue LAuRAFoot dans ce domaine. Je me suis posé beaucoup de questions, commandé une étude pour essayer de comprendre. Mais le constat est que c’est simplement une mauvaise habitude des clubs chez nous. La conséquence est pourtant dommageable puisque des joueurs ne peuvent pas être alignés en Coupe de France, fin août, voire pour le début des championnats, en septembre. Certaines équipes sont même obligées de déclarer forfait car n’ayant pas assez de joueurs qualifiés, notamment dans les catégories de jeunes des plus petits clubs. »

« Tout le monde est logé à la même enseigne… »

Pourtant, tout est informatisé aujourd’hui avec footclubs. Plus besoin de coller un timbre et encore moins de se déplacer à la poste.
« L’avantage est que tout le monde est logé à la même enseigne, en ville comme à la campagne, continue Arsène Meyer. Si tous les clubs font la démarche d’envoyer le maximum de demandes avant le 15 juillet, la Ligue peut absorber le flux pendant l’été. Elle est structurée pour. Mais si tout le monde attend le dernier moment, elle ne le peut plus et les joueurs ne sont pas qualifiés à temps. En tant qu’ancien président de club, je peux donner quelques astuces. Par exemple, de faire venir un docteur lors de l’Assemblée Générale. Ça permet aussi d’attirer plus de monde à l’AG. On peut également faire un tarif préférentiel à ceux qui rendent leurs documents avant le 15 juillet. »
Alors… à vous de jouer pour une reprise à 100% !

Denis DUPONT

Par Erika Gimenez

Articles les plus lus dans cette catégorie