Interview Farid Ghedhab

Publié le 10/06/2022

1/ Farid, tu as été désigné par la commission d’arbitrage pour diriger la finale de cette édition 2022 de Coupe de Lyon et du Rhône, quelle a été ta réaction face à cette nouvelle ?

J’ai accueilli cette nouvelle avec beaucoup de joie. Pour moi c’est une reconnaissance et l’aboutissement d’un travail bien fait et surtout d’un travail constant. Ça fait un certain nombre d’années que je suis dans l’arbitrage, j’ai d’ailleurs déjà eu l’occasion d’officier sur la finale de Coupe de Lyon et du Rhône en 2015, mais le bonheur d’apprendre que tu es retenu pour un tel match est toujours le même. Je remercie les membres de la commission d’arbitrage pour leur confiance et aussi l’ensemble des mes collègues arbitres qui m’ont soutenu et aidé. C’est le témoignage d’un bon travail et des résultats obtenus en tant qu’arbitre.

2/ Qu’est-ce que ça représente pour toi d’arbitrer une finale ?
C’est un match très important à l’échelle du département et c’est une finale avec un trophée au bout. Je suis très impatient d’y être, il y’aura, je pense, tous les ingrédients d’une finale avec de la tension et de l’enjeu. Tout cela restera bien sûr dans le cadre d’un match de football, mais c’est le genre de rencontre qui est excitante. C’est aussi l’occasion de mettre en lumière l’arbitrage et de rendre la confiance qui m’est donnée en faisant un bon match et ne commettant pas d’erreurs.

3/ À quel genre de match t’attend-tu ?
Pour tout dire, je suis allé voir les deux demi-finales à la fois pour assister au spectacle mais aussi pour saluer mes collègues arbitres. Je m’attends à un match serré et disputé de bout en bout. Encore une fois, il s’agit d’une finale, les détails peuvent faire la différence et on peut s’attendre à tout avec deux belles équipes, qui je pense, donneront le meilleur d’elles-mêmes.

4/ Comment as-tu débuté dans l’arbitrage ?
J’ai commencé en 2005 alors que j’arrivai sur ma trentaine… J’étais joueur de foot mais l’arbitrage m’intéressait depuis de nombreuses années et je n’ai jamais osé sauter le pas. C’est un ami arbitre que j’observai souvent et qui était très démonstratif dans sa façon d’arbitrer, la passion est arrivée et je me suis lancé… J’ai donc commencé assez tardivement mais je suis heureux de ce choix et du parcours qui est aujourd’hui le mien.

5/ Le mot de la fin pour toi… ? 
Je souhaite bonne chance aux deux équipes, on espère tous voir une belle finale avec des enjeux qui resteront inférieurs au jeu lui-même je l’espère. À titre personnel j’espère réaliser une bonne prestation en participant à la fluidité du jeu et en décidant de manière juste. L’arbitrage est une grande famille, que je souhaite à nouveau remercier que ce soit la commission d’arbitrage ou mes collègues arbitres que je salue.  

Vincent BRAT

Par Erika Gimenez

Articles les plus lus dans cette catégorie