FOOT-LOISIR – J. HERNANDEZ…

Publié le 09/10/2019

« JUSTE QUELQUE PART POUR RAPPELER QUE L’ON JOUE AU FOOT… »

PARMI LES GRANDS CHANTIERS IDENTIFIES DE LA SAISON QUI DEBUTE, CELUI DU FOOT LOISIR, A FORT POTENTIEL MAIS TROP PEU DEVELOPPE. JEROME HERNANDEZ, CTD EN CHARGE DU PROJET, DRESSE UN ETAT DES LIEUX ET EXPLIQUE LES ACTIONS QUI SERONT MISES EN PLACE.

Jérôme, tu as en charge cette saison le développement du football loisir dans le département. Quelle est ta définition du football loisir ? 
En charge du développement du foot loisir c’est un peu présomptueux (rires). Mais il est vrai qu’il y a une volonté personnelle, commune avec celle de la FFF, de la DTN et de notre président Pascal Parent, de mettre le foot loisir plus en avant. La définition du foot loisir est assez large et chacun peut en avoir une différente. La mienne serait de faire du foot en laissant l’aspect compétition de côté avec un engagement moins régulier et une pratique plus diversifiée.

Pourquoi cette volonté des instances d’aller plus fortement sur ces pratiques diversifiées ?
Parce qu’il faut vivre avec son temps. Les attentes évoluent pour les adultes comme pour les enfants, voire leurs parents. Tous ne cherchent pas à devenir de meilleurs joueurs ou à faire de la compétition avec plusieurs entraînements par semaine. Il y a de nombreux fans de foot qui veulent juste jouer pour leur plaisir, sans avoir à s’engager de manière trop importante. Du foot à la carte en quelque sorte.

« UN SOUTIEN IMPORTANT DE LA FFF… »

Quel est ton plan d’action s’il est déjà défini ou comment comptes-tu t’y prendre dans les grandes lignes ?
La première étape a été lancée la saison dernière du foot loisir pour les jeunes avec deux objectifs : connaître les clubs intéressés et déjà moteurs, puis communiquer sur notre volonté de développer cette nouvelle pratique. La prochaine étape importante sera une réunion le 29 octobre au district avec tous les clubs intéressés et ceux qui ont déjà ouvert une section loisir jeunes. Nous proposerons ensuite des organisations types, des outils d’accompagnement pour les accompagner et surtout un calendrier de pratique qui se voudra diversifié (foot5, futsal, foot à 8, futnet, beach soccer, golf foot…). Enfin, le projet a été présenté à l’Assemblée Générale du foot loisir (équipes adultes). Car cette réflexion les concernera également à l’avenir. Il y a également un soutien important de la FFF puisque tous les clubs qui proposent du foot loisir cette saison se verront remette une belle dotation. A condition de remplir un questionnaire qui sera bientôt disponible sur Footclubs.

FOOT5

Hormis du traditionnel football loisir à 11 ou à 8, il existe un certain nombre de pratiques diversifiées identifiées. Peux-tu nous donner ton avis sur chacune et les éventuelles actions que tu pourrais ou aimerais mener sur ces disciplines. Commençons par le Foot5 Indoor ?
Le foot5 est une discipline qui a déjà fait ses preuves et qui répond exactement, selon moi, aux attentes des footeux : jouer avec ses amis quand on veut sans trop de contraintes. Cette pratique permet de toucher souvent le ballon qui est toujours en mouvement avec les balustrades. Notre convention avec Urban Soccer et nos contacts réguliers avec plusieurs structures nous permettront cette saison de proposer plusieurs événements de foot5. Je suis convaincu que cette pratique va encore se développer et peut être que demain, les municipalités vont en prendre conscience pour construire des terrains dans leurs enceintes sportives. Il existe des aides FAFA importantes sur ces installations d’ailleurs.

FUTNET

Le tennis ballon ?
Le futnet plus précisément. C’est une pratique très ludique et très appréciée des footeux. Nous avons comme projet cette saison de proposer un petit événement pour les sections jeunes loisirs et peut être un tournoi ouvert à tous en fin de saison.

 

« D’ABORD FAIRE CHANGER LES MENTALITES… »

FOOTGOLF (crédit France FootGolf)

 

Le foot golf ?
Une autre pratique qui se veut très ludique. Peu de personnes le savent mais nous sommes champions du monde dans cette discipline. On peut jouer au foot golf un peu partout avec un peu d’imagination et ça peut être vraiment sympa.

 

FOOTMARCHAND

 

Le foot en marchant ?
C’est selon moi, une version du foot5 pour les personnes qui ne peuvent pas faire d’efforts trop intenses. Donc susceptible d’intéresser beaucoup de monde (rires). Je vois cette pratique également se développer en prenant exemple sur nos voisins britanniques qui adorent le walking foot. Le public visé représente d’autant plus de potentiels bénévoles.

En vois-tu d’autres ou vous pourriez intervenir ?
Peut-être le beach Soccer. Nous réfléchissons pour proposer un événement en juin-juillet. Mais les installations ne sont pas nombreuses dans notre district.

On ne peut s’empêcher de te demander aussi ton avis sur le e-foot ?
Alors le e-foot, ça n’est pas trop mon truc. J’étais trop mauvais perdant jeune et j’ai cassé trop de manettes. Je connais  étant jeune…je connais la popularité de FIFA ou de PES. Mais j’ai du mal à voir cette pratique comme un sport pour être sincère.

Ça serait quoi une mission réussie pour toi en juin prochain ?
Ça serait d’abord de faire changer les mentalités et d’aider nos clubs à dissocier les deux pratiques, loisir et compétition, y compris pour ses jeunes, avec une pratique loisir plus diversifiée et occasionnelle, un peu à la carte. Plus concrètement ça serait permettre d’accueillir plus et de fidéliser. Les chiffres parleront d’eux-mêmes pour les clubs concernés. S’ils arrivent à s’organiser pour mieux accueillir et ouvrir leurs portes à quelques enfants qui n’auraient pas pu jouer sinon, ça sera gagné !

Le mot de la fin pour toi…
Le foot-loisir, c’est quelque part juste rappeler que l’on « JOUE » au foot.

Propos recueillis par Denis Dupont

Par Erika Gimenez

Articles les plus lus dans cette catégorie