EQUIPEMENT – SAMI CHAOUCH …

Publié le 25/05/2022

… « AVEC LES LUNETTES BOLLE, JE NE PENSE QU’AU MATCH… »

ARBITRE EXPERIMENTE ET RESPECTE DU DISTRICT, SAMI CHAOUCH A TESTE LES LUNETTES DE SPORT BOLLE QUI LUI ONT ETE FOURNIES PAR NOTRE PARTENAIRE BOLLE SAFETY.
UNE EXPERIENCE TRES CONCLUANTE QU’IL NOUS EXPLIQUE…

Sami, quel est votre problème de vue et comment gériez-vous cette situation ?
Je suis atteint de Myopie et depuis un an maintenant, cela devenait de plus en plus compliqué pour moi d’arbitrer. En tant que central, je me tiens proche des actions. Cela était donc moins gênant. Mais en tant qu’assistant à la touche, cela devenait compliqué pour moi. Il me fallait donc penser à une solution et quand on m’a présenté les lunettes de sport Bolle, je me suis laissé tenter pour essayer.

Quelles ont été vos impressions lors de vos premiers matchs ?
Elles ont été très positives. Dès le début, j’ai senti un net progrès dans ma vision puisque les verres sont adaptés à ma vue. J’ai aussi arbitré trois matchs en nocturne et je ne peux que constater les bienfaits de ces lunettes qui me permettent de mieux voir. 

Est-ce que les lunettes de sport Bollé vous offrent la vision et le confort nécessaire pour arbitrer avec l’intensité qu’exige un match de football ?
Oui, complètement. Comme je vous l’ai dit, elles sont adaptées à ma vue. L’élastique de maintien est très solide, confortable et me permet de me « libérer » sans penser aux lunettes ou à leur maintien. Une fois installées sur ma tête je ne pense qu’au match et c’est très agréable.

« OUI JE LES RECOMMANDE AUX AUTRES ARBITRES… »

Recommanderiez-vous les lunettes Bolle à d’autres arbitres ?
Beaucoup de footballeurs évoluent avec des lentilles. Mais je recommande complètement les lunettes Bolle qui offrent la vision et le confort nécessaire pour jouer au football. J’ai été agréablement surpris lors de leur utilisation. Donc, oui, je les recommande aussi bien aux joueurs qu’aux arbitres.

Où en êtes-vous dans l’arbitrage… toujours la même passion et détermination ?
La passion est toujours là. Mais depuis la période post Covid je constate des mutations dans les mentalités. Dans un match tendu, il m’était possible avec mes collègues « anciens » de tenir le match et maintenir un dialogue. Aujourd’hui il est plus difficile de dialoguer avec les nouvelles générations et d’expliquer les décisions. Mais la fibre foot vibre toujours en moi et tant que le physique suivra, je serai sur les terrains.

Propos recueillis par Vincent Brat

Par Erika Gimenez

Articles les plus lus dans cette catégorie