DÉLÉGATIONS – GILLES PORTEJOIE : « COMPRENDRE QU’UNE FONCTION N’EST PAS UN POUVOIR… »

Publié le 17/09/2019

« COMPRENDRE QU’UNE FONCTION N’EST PAS UN POUVOIR… »

LE DISTRICT DE LYON ET DU RHÔNE POSSÈDE VINGT-SIX DÉLÉGUÉS, DONT HUIT SUPRISES.
A LA TÊTE DE LA SEULE COMMISSION COMPLÈTEMENT MIXTE, GILLE PORTEJOIE, LE PRÉSIDENT, FAIT LE POINT ET RAPPELLE QUEL DOIT ÊTRE LE RÔLE DU DÉLÉGUÉ.

Gilles, peux-tu nous rappeler le Rôle du délégué ?

Le délégué représente le District de Lyon et du Rhône de football aux rencontres qu’il organise. A ce titre, il est impératif qu’il ait une excellente présentation vestimentaire et physique, qu’il soit respectueux de l’horaire, fédérateur, le coordinateur de tous les acteurs de la rencontre. C’est-à-dire qu’il garde une complète indépendance de jugement et d’action, tant par son comportement que par ses décisions. Il doit en outre avoir connaissance du règlement de la compétition pour laquelle il officie, qu’il en comprenne l’esprit, qu’il sache faire preuve d’autorité, de politesse, de respect, de calme, de sérénité et de psychologie, d’esprit ,  de décision et d’initiative, impartial et serein en toutes circonstances et toujours en quête de compétence. Le délégué doit être perçu par les clubs comme leur « CONSEILLER ».

Quelles sont selon toi les qualités indispensables pour être un bon délégué ?

La qualité essentielle du délégué est l’objectivité. Etre délégué c’est aussi comprendre qu’une fonction n’est pas un pouvoir. Il doit avoir une gestion efficace du relationnel en étant le FEDERATEUR de tous les acteurs de la rencontre : dirigeants, entraineurs, arbitres, joueurs et spectateurs.

« TOUT DÉLÉGUÉ EST CONSIDÉRÉ COMME UN OFFICIEL… »

Tu parles aussi de devoir en ce qui concerne les délégués. Peux-tu nous en dire plus ?

Conformément aux dispositions disciplinaires, le délégué s’engage à respecter les règles régissant sa fonction. Il s’interdit de porter des accusations, de proférer des propos déplacés ou allégations mensongères à l’encontre du district, des arbitres, des observateurs, des accompagnateurs, des dirigeants, entraineurs, joueurs, spectateurs, et de ses collègues. Son devoir de réserve implique une discrétion totale de tous les instants et il doit se dispenser de tout commentaire. Tout délégué est considéré comme officiel lorsqu’il est désigné.

Comment s’organisent les désignations ?

Les délégués officiels sont désignés par la commission Délégations du District, de sa propre décision ou à la demande des clubs ou des commissions de discipline, d’appel, des règlements, ou P.S.E.M. (Prévention Sécurité Ethique Médiation).

Comment fonctionne la commission que tu présides ?

Elle est composée de quatre personnes bénévoles avec des fonctions bien définies : moi-même Président, Christel MARET, Nathalie BOUVARD et Hocine KEROUANI. A titre indicatif, 612 matches ont vu la présence d’un délégué officiel lors de la saison écoulée ainsi que 194 rencontres couvertes par des délégués « surprise ». Vingt-six délégué(e)s la composent dont huit surprises.

« AVOIR UN MINIMUM DE CINQ DÉLÉGUÉS FEMMES EN FIN DE SAISON… »

Il y a donc des délégués surprises. Explique.

Le délégué surprise est désigné par la commission P.S.E.M. Comme son nom l’indique, il doit être discret et savoir se fondre au milieu des spectateurs sans pour autant aller saluer tout le monde. En aucun cas, il ne doit signaler sa présence, ni au club recevant, ni au visiteur, ni aux arbitres et officiels. Il doit fournir un rapport dès le lundi qui suit le match. Ce rapport devra être objectif et fournir tous les détails sur la sécurité de la rencontre. Cela fait cinq ans maintenant que cette fonction existe et comme je l’ai dit tout à l’heure la commission a couvert 194 matchs en surprise lors de la saison précédente.

La commission Délégation présente la particularité d’être la seule du D.L.R. à être complètement mixte. Hasard ou volonté ?

C’est une volonté. Même si depuis le début de cette interview j’utilise le « ils », je n’oublie pas le « elles ». Car elles sont au nombre de quatre déléguées et c’est une première dans notre district. C’est aussi une fierté d’avoir Martine GRANOTTIER, promue cette saison pour officier en N1. Mon objectif est d’avoir au minimum cinq déléguées femmes en fin de saison.

 

 

 

 

 

 

Le mot de la fin…

Je souhaite le meilleur à tous les clubs de notre District et surtout moins d’incivilités et agressions envers les officiels.

 

Propos recueillis par Denis Dupont

Par Erika Gimenez

Articles les plus lus dans cette catégorie