ARBITRAGE – L. CHABAUD, JC LEFRANC …

Publié le 01/10/2021

« LE RECRUTEMENT D’ARBITRES EST L’AFFAIRE DE TOUS… »

APRES LA GRANDE JOURNEE DE RENTREE LE 11 SEPTEMBRE ET ALORS QUE LA NOUVELLE SAISON DEMARRAGE TAMBOUR BATTANT, LAURENT CHABAUD (PRESIDENT COMMISSION) ET JEAN-CLAUDE LEFRANC (CTDA) FONT LE POINT SUR L’ARBITRAGE DANS LE DISTRICT…

Jean-Claude, Laurent, quel est votre ressenti après les journées de samedi et dimanche dédiées aux tests et aux AG ?
Les AG se sont globalement bien déroulées, toujours sous le même format avec la partie test physique le matin et plus théorique l’après-midi. Nous avons  axé nos interventions sur la partie lois du jeu car nos arbitres n’ont pas pratiqué depuis quelques mois, et sur la partie protocole sanitaire que nous devons faire respecter tous les week-ends.

Comment avez-vous trouvé les arbitres physiquement ?
Nous avions décidé de ne faire courir que les plus hautes catégories (D1 à D3) et nos jeunes arbitres (U20, U17 et U15). Nous laissons le temps aux autres de se préparer correctement et de reprendre le rythme. Pour ceux ayant couru, le taux de réussite est toujours de l’ordre de 90% même si certains ont été plus en difficulté que les saisons précédentes du fait du long arrêt. Nous notons aussi que des petites blessures arrivent plus fréquemment à nos arbitres. Certainement dû à la non-activité de la saison dernière. Et puis nos effectifs prennent de l’âge.

« NOUS NE DISPOSONS PLUS DE RESERVE… »

On parle effectif. Où en êtes-vous en ce début de saison ?
Malheureusement dans la même dynamique qu’au niveau national avec une baisse supérieure à 20 %. Nos effectifs seniors sont quasi identiques à ceux des débuts de saison antérieurs. Nous devrions pouvoir arriver à couvrir toutes les rencontres seniors si nos arbitres sont disponibles car nous ne disposons plus de réserve. Espérons que les quelques arbitres qui ont pris l’habitude de rester à la maison, et de faire autre chose aient rapidement des « fourmis dans les jambes » afin d’éprouver le besoin de retourner sur les terrains sifflet en mains.

Et pour les jeunes ?
C’est beaucoup plus inquiétant car la baisse est beaucoup plus importante. Nous commençons la saison avec un effectif quasi divisé par deux par rapport aux saisons précédentes. Ce n’est pas totalement anormal puisque l’absence de recrutement de nouveaux arbitres ou presque depuis l’arrêt des compétitions en mars 2020 n’a pas permis de compenser ces arrêts d’activité. Il faut simplement regretter que les jeunes arbitres féminines que nous avions recrutées depuis deux ou trois saisons n’ont pas non plus renouvelé leurs licences. La COVID- 19 n’est pas toute l’explication de ces abandons, l’environnement parfois hostile de nos terrains à leur égard en demeure la raison principale. De plus, la refonte des championnats jeunes de Ligue ne nous facilite pas la tâche car elle nous conduit à couvrir beaucoup de rencontres par la désignation de jeunes arbitres. La conséquence en est simple : nous ne sommes pas, à ce jour, en capacité de désigner un jeune arbitre sur toutes les rencontres D2 de chaque catégorie de jeunes.

« NOUS RESTONS EXIGEANTS AVEC NOS ARBITRES… »

Que faire pour « relancer la mécanique » ?
Si nous avions la recette miracle, on s’en servirait mais une chose est certaine, LE RECRUTEMENT D’ARBITRES EST L’AFFAIRE DE TOUS. Il faut que tout le monde soit conscient des difficultés à recruter et fidéliser des arbitres. Les clubs souhaitent en avoir sur toutes leurs rencontres mais ils doivent agir pour nous présenter des candidats en formation. Nous avons besoin de leur aide car les futurs arbitres sont parmi leurs licenciés ou proches de leur club. Ce message s’adresse également aux clubs éloignés. Car pour maintenir la désignation d’un arbitre sur ces clubs dans ces zones excentrées, ceux- ci doivent aussi faire des efforts de présenter des candidats. Heureusement que nous possédons un statut de l’arbitrage aggravé. Car si nous n’avions pas cette obligation, la situation pourrait être pire. Les clubs jouant en U17 D1 et/ou U15 D1 devront avoir dans leurs effectifs au moins un arbitre de moins de 21 ans à la fin de la saison. Cela devrait nous amener quelques candidats aussi. Enfin il est indispensable que nos terrains retrouvent de la sérénité et que nos arbitres se sentent en sécurité sur l’ensemble du territoire rhodanien et … par « tous les temps. » C’est comme cela que l’on gardera nos nouveaux arbitres car trop déposent le sifflet dès leurs toutes premières saisons.

Des changements prévus cette saison ou « on ne change pas une équipe qui gagne… » ?
Non il n’y aura pas de révolutions. Nous ne voulons pas changer les choses qui fonctionnent juste pour changer. En revanche, malgré le manque d’effectifs, nous restons exigeants avec nos arbitres que ce soit sur le plan technique, athlétique ou comportemental. L’arbitrage ne peut avancer qu’en ayant la volonté de tirer le niveau vers le haut. Nous l’avons.

Le mot de la fin pour vous…
Ce constat du manque d’effectif ne peut cependant occulter de voir, saison après saison, nos meilleurs éléments réussir leur passage en Ligue. Cela reste le fruit d’un vrai travail de formation en amont effectué par notre Commission. Il est aussi vrai que d’avoir vu Jérémie Pignard être nommé arbitre FIFA au 1er janvier 2021 demeure l’exemple à suivre pour nos plus jeunes. Au travail toujours. Pour conclure, nous souhaitons la meilleure saison à tous dans un esprit le plus fair-play possible. Croisons les doigts pour que ce virus nous laisse enfin finir la saison… sereinement.

Propos recueillis par Denis Dupont

 

Par Erika Gimenez

Articles les plus lus dans cette catégorie