ARBITRAGE – JC LEFRANC FAIT LE POINT

Publié le 17/07/2019

Jean-Claude Lefranc : « Le meilleur indicateur de notre arbitrage est… qu’on n’en parle pas »

A la veille des congés d’été, Jean-Claude Lefranc, le CTDA, dresse le bilan de la saison écoulée et se projette sur celle à venir…

Jean-Claude, le district de Lyon et du Rhône a publié la semaine dernière le classement des arbitres qui ont évolué lors de la saison 2018-2019. Quelle lecture en fait tu ?
En préambule, je rappelle que ce classement se compose des places ou notes des observations terrains complétées de points de bonifications (1). Il reflète le sérieux et la rigueur des arbitres dans l’exercice de leurs fonctions. Les constats sont multiples. Déjà, le niveau se resserre et la compétition pour monter de catégorie est bien réelle. Il n’y a qu’à voir l’attribution des points de bonifications. Ils sont en hausse. Ce qui indique l’investissement de chacun dans sa mission. Nous retrouvons toujours en haut de la pyramide ceux dont la réputation n’est plus à faire. C’est aussi la récompense de leurs efforts pour se maintenir à ce niveau au fil des saisons. A contrario, le bât blesse toujours chez les jeunes arbitres en matière d’approfondissement des connaissances aux lois du jeu.

Plus globalement, comment se porte l’arbitrage dans le département ?
Quantitativement, et dans un contexte de baisse nationale, nous maintenons nos effectifs à plus de six-cents éléments, dont quarante-six féminines et vingt spécifiques Futsal. Toutes les rencontres seniors, D4 et D5 inclues, ont été couvertes. Ce qui est loin d’être le cas dans tous les districts. Pour les matchs de jeunes, c’est plus délicat en raison des difficultés rencontrées par nos jeunes pour se rendre dans les clubs éloignés. Le taux de couverture reste cependant supérieur à 80% et l’absentéisme à la marge. Mais le meilleur indicateur pour prendre la « température » de notre arbitrage est de constater qu’on n’en parle pas. Nous n’avons enregistré aucune « plainte » et autres polémiques ou contestations dans les montées ou de descentes de fin de saison. Nous devons bien entendu rester modestes tant l’équilibre est fragile. Nous puisons toutefois dans ces constats positifs des encouragements à poursuivre notre quête d’amélioration de nos arbitres et de leur image. Sachant que des efforts restent à produire en matière de communication sur les terrains.

« Jérémie Pignard évoluait encore en D1 en 2011… »

Quelles ont été tes principales satisfactions lors de la saison écoulée ?
D’abord le recrutement de vingt-six arbitres féminines. Ce qui place notre district largement en tête sur le plan national. Ensuite la promotion de Jérémie Pignard, licencié au FC Villefranche Beaujolais, en Ligue 1. Je rappelle qu’il officiait encore en seniors D1 en 2011. C’est une fierté pour l’ensemble de nos bénévoles qui ont concouru à cette réussite. Je retiens aussi les seize arbitres promus au niveau régional sur dix-huit présentés. Sans oublier la montée en catégorie R1 de Laurent Chabaud (président CDA), accompagné de Benoît Gaspard (formateur 1er degré), et les trois promotions en R2. Je n’oublie pas la bonne ambiance qui règne dans les rangs avec une participation soutenue aux actions de formations, ainsi que la disponibilité de nos dévoués observateurs. Enfin, voir évoluer des éléments en forme physique est une réelle satisfaction. Plus de 90% participent aux tests physiques avec un taux de réussite identique. Ce satisfecit est aussi lié à la confiance des élus de notre district qui nous permettent de travailler dans de bonnes conditions, en plus des bonnes relations entretenues avec l’ensemble des commissions qui impactent la vie de nos arbitres.

A contrario, quelles ont été les choses qui t’ont déplus ?
Les agressions sur trois de nos officiels viennent clairement ternir le tableau. Surtout que l’une d’elles est lâche, sur un parking, dans le noir, après le match. Elle concerne en plus un candidat qui arbitrait son premier match. Et malheureusement probablement son dernier. C’est du jamais vu depuis plus de quarante ans que je suis dans l’arbitrage au sein de ce district. Cette situation est de toute évidence un frein au recrutement et la cacher serait tout aussi lâche. Autre point négatif, les insultes ou propos intimidants qui sont toujours en augmentation. Lesquels ne sont pas de nature à sécuriser nos jeunes pousses et à les fidéliser. Quant aux quelques éléments aux comportements répréhensibles, ils ont été sanctionnés par les commissions ad hoc.

« La ligne des arbitres est toujours ouverte… »

Après les vacances, une nouvelle saison va démarrer. Quelle en sera le leitmotiv ?
Il sera multiple. Déjà continuer à faire progresser notre arbitrage qualitativement. Ensuite maintenir notre effectif à six-cents et fidéliser nos féminines. Ce qui va nous conduire à désigner un adjoint à notre référent en la matière, Moussa Tall. Nous voulons aussi informer nos arbitres et nos clubs des nouvelles modifications aux lois du jeu et continuer à sensibiliser ces derniers hors métropole au recrutement d’arbitres en présentant des candidats sur les sites de formation initiale décentralisés depuis 2015. Cela peut leur permettre d’éviter les pénalisations du statut de l’arbitrage. Mais nous allons aussi travailler à la mise en place des référents en arbitrage dans les clubs, en partenariat avec la Commission Départementale de Promotion de l’Arbitrage présidée par Franck Balandras, et poursuivre notre dialogue avec toutes les familles qui composent notre football (élus, membres de commissions, délégués officiels, clubs, dirigeants, éducateurs, joueurs…). Cette communication est  indispensable au bon fonctionnement de notre sport et la ligne des arbitres est toujours ouverte.

Le mot de la fin pour toi…

Bonnes vacances à tous. Profitons de l’été pour se ressourcer et repartir de plus belle pour la saison 2019/2020 pour de nouvelles aventures toujours aussi passionnantes. « on n’a pas le même maillot mais on a la même passion »

Jean- Claude LEFRANC

9/07/19

(1)     : 12% de la note finale sont issus de paramètres hors terrain avec la présence à l’Assemblée Générale de début de saison, la réussite aux tests physiques, la présence au stage annuel de formation, la réussite au contrôle des connaissances des lois du jeu, l’assiduité aux matchs et la bonne gestion administrative…

Denis DUPONT

Par Erika Gimenez

Articles les plus lus dans cette catégorie